bienvenue dans l'espace réseau des batisseurs

Share This Post

Divers

[Podcast #6] Clarifier tes valeurs

[Podcast #6] Clarifier tes valeurs

Pour ce sixième épisode de notre podcast Du coeur à l’ouvrage, on aborde un thème central pour se construire une vie professionnelle qui a du sens : les valeurs. [Version texte intégrale ci-dessous] Dans cet épisode, je reviens d’abord sur la notion de valeurs – leur rôle, leur utilité – et te propose ensuite quelques pistes pour déterminer ton propre système de valeurs. Pour ne rater aucun épisode, abonne-toi ! La musique de cet épisode est une création originale de Deyan Angelov (merci à lui !). [Retranscription] Comment expliquer que certaines expériences ou situations nous font sentir pile à notre place, parfaitement alignés, alors que d’autres provoquent en nous un profond malaise, de l’incompréhension voire de la révolte ? Ou que nous nous sentions totalement connectés avec certaines personnes tandis que d’autres nous hérissent ? Pourquoi est-ce que certaines personnes, attitudes ou expériences nous attirent comme des aimants alors que d’autres nous donnent envie de fuir, que certaines nous fassent rêver et d’autres nous dégoûtent, que certaines nous bouleversent et d’autres nous laissent indifférents ? Comment expliquer qu’on soit parfois absolument, catégoriquement convaincus de la justesse de notre action ou de nos choix même lorsqu’ils sont difficiles et qu’on se retrouve totalement bloqués face à d’autres ? La réponse est à aller chercher dans un élément fondamental et structurel de notre identité : nos valeurs. Nos valeurs, moteurs de nos actions Ce sont nos valeurs qui motivent chacune de nos actions, de nos comportements et de nos décisions à tous les niveaux de notre vie et dans toutes les situations – sans que n’en ayons toujours conscience d’ailleurs. Nos valeurs et antivaleurs nous dirigent souvent à notre insu en nous indiquant ce qui a de l’importance pour nous, ici et maintenant, ce qui résonne avec qui nous sommes profondément et nous fait sentir bien, alignés, cohérents. Elles sont la grille de lecture par laquelle on aborde le monde, le cadre de référence qui conditionne notre jugement et nous permet de distinguer le bien du mal, le bon du mauvais, le juste et l’injuste, le nécessaire du superflu, le désirable du répréhensible. A ne pas confondre avec la morale, qui provient de l’extérieur et vient nous dicter ce que nous devrions considérer comme bien ou mal, juste ou injuste, etc. sans que nous ne soyons toujours d’accord avec ces principes. Chacun a ses propres valeurs. Ce qui est une valeur pour l’un peut être une anti-valeur pour l’autre. La curiosité, par exemple, peut être considérée comme à la fois positive, dans le sens d’ouverture d’esprit, et négative : « la curiosité est un vilain défaut”. Les valeurs sont donc intimement liées à notre identité. C’est pour cela que, lorsque nos actes ne sont pas en phase avec nos valeurs, cela nous met dans un état de tension intérieure, de malaise, de frustration, de culpabilité voire de honte. On a l’impression de ne plus se reconnaître, de trahir qui l’on est, de ne plus savoir pourquoi on fait les choses. A l’inverse, vivre selon ses valeurs est la clé pour donner du sens à son existence, et ce de deux façons. Nos valeurs, porteuses de sens D’abord, donner du sens au quotidien, en s’assurant que nos comportements, nos actions de tous les jours sont cohérentes avec nos valeurs et son ainsi source de profonde satisfaction. Chaque fois que l’on hésite, qu’on ressent de l’inconfort face à une situation ou à une décision à prendre, qu’on a du mal à comprendre nos réactions ou émotions, nos valeurs sont là pour nous orienter dans nos décisions. Elles nous aident à donner la priorité aux relations, situations, expériences et comportements les plus à mêmes de nous procurer un sentiment d’accomplissement. Être au clair sur ses valeurs permet de poser ses limites, savoir à quoi dire oui et à quoi dire non pour faire de la place à ce dont on a profondément besoin pour se sentir épanoui. Et à le faire avec confiance, en étant bien plus sûrs de ses choix et capables de se confronter aux jugements extérieurs sans se laisser déstabiliser. Nos valeurs fournissent aussi une clé de compréhension de notre rapport aux autres et de nos relations. Ce qui se passe dans nos relations, harmonieuses comme conflictuelles, a souvent à voir avec la compatibilité ou non des valeurs des uns et des autres. Une boussole intérieure Et puis nos valeurs nous aident à donner du sens à notre vie en faisant office de boussole intérieure qui nous indique le cap à suivre, la direction vers laquelle tendre, pour se construire une vie alignée avec nos aspirations profondes. Ce n’est pas toujours le chemin le plus facile. Parfois, cela peut conduire à des décisions ou des situations compliquées, par exemple lorsqu’on ressent un besoin impérieux de démissionner parce qu’on a l’impression de se trahir dans un certain job, ou de se lancer à corps perdu dans une cause ardue qui exige beaucoup d’énergie pour peu de résultat. Mais c’est un chemin qui donne du sens à notre vie et l’envie d’avancer, car nos valeurs sont de formidables moteurs qui nous poussent à persévérer même dans la difficulté parce qu’on croit dur comme fer que la direction est juste. Un vecteur d’émancipation En ce sens, nos valeurs sont un vecteur d’émancipation qui aide à se libérer des injonctions, de principes et d’objectifs qui nous ont été transmis par la société, par nos parents, par nos proches ou notre éducation mais qui en réalité ne nous appartiennent pas, ne nous font pas de bien.   Lorsqu’on parvient à rester connecter à ses valeurs, on peut donc couper le mode pilote automatique et reprendre la main sur ce que l’on choisit d’être, de faire et de vivre, affirmer ses choix et avancer avec plus de confiance dans la vie. Prenons quelques temps pour zoomer sur l’importance des valeurs pour s’épanouir dans son travail, puisque c’est l’objet de ce podcast. Valeurs et épanouissement professionnel : une intime liaison Connaître ses valeurs est tout aussi incontournable pour se construire une vie professionnelle qui a du sens et qui est épanouissante, à plusieurs niveaux. Pour commencer, elles indiquent quelle place donner au travail dans notre vie, pour qu’il puisse soutenir nos aspirations. Certains considèrent par exemple le travail comme le meilleur chemin vers le succès, d’autres comme un vecteur de développement personnel, d’autres comme un instrument de liberté et d’autres comme un mal nécessaire ou une contrainte à éviter autant que possible. Nos valeurs pointent aussi vers la voie à suivre, tant en termes de métiers ou de mission en fonction de l’impact que nous voulons avoir pour soutenir nos valeurs, que dans le choix d’une entreprise, d’un job, pour qu’on puisse se sentir bien, utile, à sa place. Enfin, être au clair sur ses valeurs est une des clés du bien être au travail puisqu’ ajuster ses tâches, ses relations interpersonnelles, son organisation et mode de travail à ses valeurs est essentiel pour cultiver le sens et la motivation au quotidien. Si l’autonomie est une de mes valeurs principales, j’ai intérêt à choisir un métier qui me permet d’être indépendante dans ma façon de l’exercer, un environnement où je peux décider de mes actions au quotidien sans devoir rendre constamment des comptes, où mes horaires peuvent être flexibles, où j’ai une marge de manœuvre en ce qui concerne mes objectifs. Bref, se reconnecter à ses valeurs est une étape essentielle pour prendre en main son épanouissement en général. Alors comment on fait ? Définir son système de valeurs Ce qu’il importe de comprendre, ce n’est pas uniquement quelles valeurs sont les plus importantes pour moi mais aussi dans quel ordre. Chacun a ainsi ce que l’on appelle un système de valeurs. Notre système de valeurs est influencé par notre héritage, notre éducation, notre milieu socio-culturel et par les circonstances et évènements de la vie. Il n’est pas immuable, il fluctue avec le temps, au fil des expériences qui nous construisent, des évènements marquants, des rencontres, des apprentissages, de l’évolution de nos conditions de vie. A 35 ans, nous n’avons plus forcément les mêmes priorités qu’à 18. Parfois une maladie, un licenciement, la mort d’un proche peut aussi bouleverser notre système de valeurs.  Parfois nous réalisons qu’une valeur qui nous guidait jusque-là est devenue un poids, une contrainte dont nous ne voulons plus. Parfois au contraire, plus le temps passe et plus certaines valeurs prennent de l’importance, s’ancrent si profondément en nous qu’elles deviennent fondamentales à notre équilibre. Elles se retrouvent alors tout en haut de l’échelle de nos valeurs. On les appelle aussi « valeurs vécues », parce que ce sont des valeurs qui sont déjà pleinement intégrées à notre comportement et se reflètent dans nos actions. Par exemple, on peut faire preuve de patience, d’honnêteté, ou d’enthousiasme, sans avoir à se forcer. Plus une valeur est importante pour nous, plus nous allons déployer des efforts et de l’énergie à l’exprimer, à la défendre farouchement. Plus nous allons aussi réagir vivement lorsqu’elle est bafouée, et éviter les situations ou actions qui s’y opposent. A l’échelon du dessous se trouvent les « valeurs proclamées » ou déclarées. Ce sont les valeurs que l’on revendique, celles qu’on aimerait avoir mais qu’on a du mal à appliquer au quotidien. Par exemple, on peut avoir l’optimisme comme valeur, mais avoir tendance à toujours voir le pire coté des choses. On va alors s’efforcer de faire preuve de plus d’optimiste au quotidien, en travaillant notre attitude. Les valeurs déclarées sont des valeurs que l’on choisit et qu’on va pouvoir développer pour les intégrer à nos actions et éventuellement les voir remonter sur l’échelle. Pour identifier son système de valeurs, il s’agit donc de se demander à la fois ce qui a de l’importance à nos yeux, et les valeurs qui se reflètent effectivement dans nos actions. Mais concrètement, comment identifier mes valeurs principales ? N’y a-t-il pas des centaines de possibilités ? Les valeurs universelles de Shalom Shwartz De nombreux chercheurs se sont attelé à la question des valeurs, pour concevoir des modèles, des typologies, des méthodes d’évaluation. Parmi toutes ces théories, nous en retiendrons une : celle de Shalom Schwartz, chercheur en psychologie sociale. Selon lui, il existe un certain nombre de valeurs universelles, transculturelles, c’est-à-dire que l’on retrouve dans toutes les sociétés. En 1992, Shalom Schwartz identifie d’abord 10 valeurs universelles – bienveillance, universalisme, autonomie, sécurité, conformité, hédonisme, réussite, pouvoir, tradition et stimulation. Puis en 2012, il affine cette liste pour l’élargir à 19 valeurs. Cette palette de valeurs s’organise selon une structure circulaire qui représente la dynamique qui se joue entre elles : certaines sont compatibles – celles qui sont côte-à-côte sur le cercle, et d’autres non – celles qui sont opposées. Nos comportements entraînent toujours un arbitrage entre nos valeurs, qui peuvent parfois être concurrentes. Autrement dit, une action va toujours à la fois dans le sens de certaines valeurs, et à l’encontre d’autres.   Par exemple, lorsqu’on est nés de parents médecins qui nous destinaient depuis toujours à suivre la même voie et qu’on fait le choix de devenir agriculteur, cela sert une valeur d’autonomie mais s’oppose à celle de conformité ou de tradition. Pour prédire un comportement et pour orienter ses choix, il s’agit donc autant d’étudier les valeurs que ce comportement exprime ou affirme que celles contre lesquelles il s’oppose. La fonction sociale de nos valeurs Notons que, si jusque là j’ai surtout évoqué en quoi les valeurs était une clé de l’épanouissement personnel, pour Schwartz les valeurs ont avant tout une fonction sociale : celle de nous permettre de nous intégrer au groupe, et d’adopter des comportements compatibles avec un bon fonctionnement social. Chaque valeur nourrit ainsi un objectif différent, qui puise dans trois nécessités de l’existence humaine que Schwartz énumère dans cet ordre : Permettre le regroupement, l’interaction sociale et le maintien de relations positives : préserver la coopération, le soutien entre les membres du groupe, la loyauté les uns envers les autres Assurer le bon fonctionnement et la survie des groupes, en donnant aux individus l’envie…

L’article [Podcast #6] Clarifier tes valeurs est apparu en premier sur Carnets de Bloomr.


Source: test

Share This Post

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Aller à la barre d’outils
La Batisse

GRATUIT
VOIR